Facebook : inégalité sexuelle devant les applications

J’ai pu remarquer lors de mes surfs quotidiens sur le site communautaire de référence facebook, qu’il y avait un temps de chargement beaucoup plus long sur les pages des femmes que les pages des hommes.

Pourquoi ?

Le mystère était pour moi complet, jusqu’à 17h aujourd’hui où la vérité a éclaté quand je suis allé sur la page d’une contact. Réponse en image :

Homme

Femme

Ne généralisons pas trop non plus, tout le monde ne respecte pas la règle, mais vous savez ce qu’on dit. N’ayant pas encore mené de réflexion sociologique approfondie sur le sujet, je ne peux pas encore expliquer quel phénomène pousse tant de gens (femmes) à surexploiter les pages facebook, à tel point que plus personnes ne la visite.

Cette ébauche de réflexion m’a fait soulever d’autres questions.

En effet l’utilisation même des applications de ce réseau social diffère selon le sexe et ce pour notre plus grand plaisir. Prenons donc l’exemple du super wall, le mur des posts multimédia :

Femme

Homme

Le constat est sans appel, il y a bien une différence entre les médias diffusés par les uns et les autres.

Enfin quelque chose que j’ai particulièrement apprécié, c’est l’application sexoquizz. Je ne m’étendrai pas sur le caractère scientifique très poussé de tous ces quizz, qui nous obligent à appuyer une trentaine de fois chaque jour sur la touche « ignorer » de la section « invitation ». En effet cette application mesure le degré d’affinité que l’on a avec les personnes qui ont répondu à ce même quizz. Avec stupeur nous remarquons immédiatement que les hommes sont plus proches sexuellement des hommes et que les femmes sont plus proches des femmes. D’où ma question, à quoi sert cette application à part annoncer une fin imminente de la reproduction sexuée ?

Publicités

3 Responses to Facebook : inégalité sexuelle devant les applications

  1. […] Articles les plus consultés Facebook dans le réelFacebook : inégalité sexuelle devant les applications […]

  2. neou(françoise) dit :

    Intéressant…Mais peut-on parler vraiment d’inégalité sexuelle ou plutôt de différenciation séxuée…A voir! Mais il fallait le relever quand même. Merci à toi de soulever une question sociologique, je suis curieuse de savoir si facebook n’est pas un terrain de recherche privilégié des réseaux sociaux??!!

  3. gregoirelac dit :

    Je te remercie pour ton commentaire.
    Il est vrai que l’on ne peut pas parler d’inégalité sexuelle mais j’ai voulu accentuer l’effet dramatique 🙂 de mon article avec cette appellation.
    Oui tout à fait, une différenciation sexuée des usages qui se remarque dans le virtuel comme dans le réel.
    Je trouve que c’est un sujet très intéressant à traiter. Si tu veux en débattre je suis là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :