Les casual games VS les jeux communautaires

Les casual games

J’ai établit deux adjectifs qui qualifient les jeux sur internet, qu’ils soient publicitaire où non. Le premier bien connu est le casual game. Le casual game est un jeu avec une durée de vie limitée. Ceux-ci se trouvent sur des sites tels que mes-jeux-flash.com, t45ol.com, casualgames.fr. Les advergames sont pour la plupart des casual games. Ils ont une durée de vie comptée entre 4 et 10 minutes, chose qui à déjà un impact promotionnel énorme pour les marques qui utilisent ce moyen de communication (une publicité classique dure en moyenne 30 secondes pour un prix nettement supérieur).

L’étude récente qui à été mené sur les advergames a montré que les hommes avaient une réaction négative face au jeu lorsqu’ils s’apercevaient que celui-ci était destiné à promouvoir une marque. Cette étude porte apparemment sur les casual games.

Le problème du casual games est que nous n’avons pas le temps de nous immerger dans le monde qui nous est offert. Il est donc plus difficile de créer une vrai relation entre consommateur et entreprise pour ce type d’advergame.

Les jeux communautaires.

En réponse à cela, je vois les jeux vidéo communautaires, MMO rpg. Je prendrais pour exemple le jeu Urban rivals qui a récemment dépassé les deux millions d’inscrit. Urban rivals est un jeu de carte du type Magic. Je décrirai dans un article prochain son mode de jeu et ses particularités mais ce qu’il faut retenir ici c’est son succès et son utilité marketing.

Ils ont passé un contrat avec Soleil production au commencement de la plateforme. Le jeu devait mettre en scène des personnages des BD de cette agence inspirée par l’heroic fantasy. Le but était bien sûr marketing pour l’agence et d’acquérir des fonds pour le jeu. Résultat le produit mis en avant par le jeu est devenu sa particularité et son âme. Les cartes marqué Soleil et vendu sur ebay sont maintenant les plus chères.

Il existe des centaines de jeux communautaires et l’impact marketing qu’ils peuvent avoir peut être bien supérieur à celui d’un advergame traditionnel.

Dans quel cas utiliser des advergames communautaires ?

Déjà toute campagne de pub ne peut utiliser l’advergame communautaire. Il faut que la marque soit en accord avec ce type de jeu et que le produit à promouvoir soit destiné à un public de Gamers car c’est à eux que l’advergame communautaire s’adresse. Ensuite l’investissement et les moyens techniques et humains à mettre en œuvre sont bien plus conséquents que l’advergame. Il faut donc bien prendre ces données en considération avant de se lancer dans une telle stratégie.

L’intérêt quand à lui est double. D’une part le dialogue créé par le jeu avec le consommateur est de longue durée voir illimité (urban rivals existe depuis 2003). D’autre part elle permet de toucher un public de Gamers qui comme je l’ai dit dans un article précédent ont un réseau vaste et ils ont souvent une position d’infuenceur dans leur catégorie. On peut donc espérer avec une telle stratégie, toucher même les non-joueurs.

Il faut bien noter que ce n’est pas une stratégie ponctuelle mais une stratégie sur le long terme. Elle serait donc employée lors de la promotion d’une nouvelle marque ou pour créer une conscience de marque qui n’existait pas avant. Je vois des applications dans le secteur du cinéma (boite de production), de la BD (cf : urban rivals), de la production de jeux vidéo (sega, ubisoft, attari), du hardware (Nvidia, ATI), du software (microsoft, apple), cette stratégie pourrait donner un avantage concurrentiel certain.

Petite parenthèse : le jeu de Nadeo Trackmania nations (forever) rentre selon moi dans ce type de stratégie. La marque Nvidia est mis en avant dans le jeu, elle est d’ailleurs plus réputée aujourd’hui que son concurrent direct ATI.

Publicités

3 Responses to Les casual games VS les jeux communautaires

  1. Stéphane dit :

    Les casual games permettent une publicité qui se propage chez les jeunes consommateurs rapidement. Afin qu’il y est un bon impact, il faudra que le jeu soit attrayant, car trop de jeux sont trop simplistes tant au niveau graphisme que le gameplay en lui-même et lasse souvent les joueurs assez rapidement (quelques secondes ou minutes). Il faudra donc captiver le public afin de l’immerger dans un petit monde.
    Editeur de http://www.zebest-3000.com/

  2. gregoirelac dit :

    Salut,
    je suis tout à fait d’accord avec toi les casuals peuvent en un temps réduit créer une relation particulière entre joueur et développeur (annonceur). Mais il ne faut pas oublier que les casuals ne sont pas destinés qu’à un public de jeunes joueurs.

    Il est vrai que les jeux flash et advergame sont parfois un peu trop simpliste mais il en existe des très bons quand même.

    Pour ce qui est du graphisme je pense que ça va très vite évolué as tu entendu parlé de Unity ?

  3. […] rivals est un des jeux que j’appelle “advergame communautaire“. Il en est même le précurseur et c’est avec ce jeu que j’ai eu l’idée […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :